Cinquième Prière
Monsieur François Huguenin

Cinquième Prière
Monsieur François Huguenin

Prière pour la culture de Monsieur François Huguenin, essayiste et historien.

Ma prière

Ma prière, ce sera un texte littéraire de St Augustin, tiré des ‘Confessions’ et ce texte peut s’entendre de deux manières qui ne sont pas incompatibles l’une avec l’autre, c’est-à-dire la recherche de Dieu et aussi la recherche de ce qu’il y a de plus beau dans le monde, et donc c’est quelque chose qui peut tous nous rapprocher.
St Augustin, les ‘Confessions’ : “Bien tard, je t’ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard je t’ai aimée ! Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors et c’est là que je te cherchais, et, sur la grâce de ces choses que tu as faites, pauvre disgracié, je me ruais ! Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ; elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant, si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas. Tu as appelé, tu as crié et tu as brisé ma surdité ; tu as brillé, tu as resplendi et tu as dissipé ma cécité ; tu as embaumé, j’ai respiré et haletant, j’aspire à toi ; j’ai goûté, et j’ai faim et j’ai soif ; tu m’as touché et je me suis enflammé pour ta paix.”

Amen

Je rêve d’une France où notre culture partagée soit le ciment de notre unité et, au fond, le ciment de l’amour que nous nous portons les uns envers les autres.

Action de grâce

J’aimerais vraiment rendre grâce avec vous aujourd’hui, pour quelque chose qui me paraît être un cadeau extraordinaire. C’est que nous habitons en France, dans un pays de grande culture. On est dans un pays qui a hérité d’une tradition culturelle inouïe, une très grande littérature. La culture, c’est quelque chose qui se partage, qui crée du lien, qui est commun, et on est dans un pays qui a besoin, aujourd’hui, de lien, de partage, de choses communes et de choses qui nous élèvent.

Je ne sais pas si vous le savez, mais on est le pays au monde où il y a le plus de librairies par habitant, on est le pays au monde où il y a le plus de ci, de ça, de cinéma, d’art et essais qui défendent un cinéma qui va au plus profond de l’âme humaine.

Eh bien ça, c’est une chance et nous devons remercier pour être dans ce pays-là et défendre cette magnifique culture qui nous est offerte.

Mon rêve pour la France

Je rêve d’une France où nous pourrions nous réunir en goûtant la beauté de notre littérature, en goûtant la beauté de notre cinéma, en goûtant aussi la beauté de toute cette culture européenne que l’on peut vivre dans notre pays, en allant écouter de la musique dans une salle de concert, en allant voir un ballet à l’opéra…

Je souhaite une France où cette grande culture qui a traversé les siècles vienne nous irriguer, vienne faire en sorte que nous puissions élever les débats, qui parfois nous opposent, mais qui devraient souvent nous rassembler à un niveau qui soit un niveau où on peut discuter en profondeur sans se battre, le niveau aussi où on peut s’apercevoir que ce qui nous unit est tellement plus beau, tellement plus fort que ce qui nous divise.

Permettre à tous les enfants qui habitent en France, quelle que soit leur origine ethnique, sociale, religieuse, de pouvoir goûter cette culture, de pouvoir l’apprendre, de pouvoir la faire sienne, pour que chacun puisse avoir ce bagage extraordinaire, qui fait que dans la vie, tous les enfants pourront devenir des adultes avec une vraie culture, donc des adultes avec un regard plus aiguisé, avec un regard plus beau, avec un regard plus pacifique.

Share This