Troisième Prière
Monsieur Laurent Landete

Troisième Prière
Monsieur Laurent Landete

Prière pour la sauvegarde de la maison commune de Laurent Landete, modérateur de la Communauté de l’Emmanuel.

Ma prière

Alors, cette prière est extraite de la grande prière qu’a fait le Pape François, justement à la fin de ce texte de l’encyclique ‘Laudato Si’ :

« Dieu d’amour, montre-nous notre place dans ce monde comme instruments de ton affection pour tous les êtres de cette terre, parce qu’aucun n’est oublié de toi. Illumine les détenteurs du pouvoir et de l’argent pour qu’ils se gardent du péché de l’indifférence, aiment le bien commun, promeuvent les faibles, et prennent soin de ce monde que nous habitons. Les pauvres et la terre implorent : Seigneur, saisis-nous par ta puissance et ta lumière pour protéger toute vie, pour préparer un avenir meilleur, pour que vienne ton règne de justice, de paix, d’amour et de beauté. »

Loué sois-tu, Seigneur ! Laudato Si ! Amen.

Saint Ignace de Loyola, se promenant sur un chemin, se penche sur une petite fleur des champs et s’adresse à elle en lui disant : « Chut ! Pas si fort ! », tellement elle manifestait la gloire de Dieu…

Action de grâce

Alors, comme action de grâce, je voudrais parler de l’encyclique du Saint Père, ‘Laudato Si’, qui est l’encyclique sociale de ce XXIème siècle où le Saint Père parle de la protection de la maison commune. Les chrétiens sont à nouveau stimulés dans une nouvelle dynamique de l’émerveillement, de l’émerveillement devant la nature. Et ils portent un message, qui est de dire que derrière cette nature, se cache le Créateur.

Ce fabuleux chemin de l’émerveillement devant la création nous permet aussi de nous émerveiller devant Celui qui vient sauver cette création.

Pour rendre grâce pour des initiatives particulières, moi j’ai été émerveillé par ce film ‘Demain’, qui est passé sur les écrans il y a quelques mois, et que beaucoup de personnes ont vu. Et qui nous fait rentrer tous, que nous soyons croyants ou pas, sur, justement, ce chemin d’émerveillement et qui montre qu’il y a des choses qui sont possibles, aussi, pour respecter cette maison commune.

Mon rêve pour la France

Alors d’abord, je voudrais parler d’un constat où nous sommes dans une situation de surconsommation. Surconsommation au niveau des énergies fossiles, au niveau de l’alimentation, une mauvaise consommation aussi par rapport à l’eau – des centaines de milliers de personnes meurent chaque année en raison de l’absorption d’eau polluée. On est aussi dans une situation où nous consommons, nous nous habillons avec des vêtements qui, parfois, ont été fabriqués par des personnes en situation d’esclavage.

Donc c’est un constat qui est vraiment assez dramatique, et pour autant, lié aussi au Salut de l’humanité. J’aimerais bien le relier à Matthieu 25, parce qu’on voit que « j’avais faim et vous m’avez donné à manger, j’avais soif et vous m’avez donné à boire, j’étais nu et vous m’avez vêtu ».

Donc, en fait, on voit que cette question de l’alimentation, cette question de la soif, et cette question de l’habit, de l’habillement, est essentielle et complètement liée au Jugement dernier et au Salut de l’humanité. Donc, ce que j’aimerais, c’est que nous passions dans une culture où nous sommes attentifs au frère : « Qu’as-tu fait de ton frère ? », dit le Seigneur à Caïn. Et je crois que nous sommes appelés à passer d’une société de consommation, à une société de consolation.

Et je crois que cet Evangile de Matthieu 25 nous y invite de manière très forte. Et c’est aussi mon rêve pour la France, qui est éducatrice d’une certaine manière, qui a un témoignage à donner. Et je pense qu’elle a les moyens concrets de donner cet exemple, de montrer l’exemple.

Share This